Contexte

Le Liban fait face à de grandes difficultés. Le pays traverse une grave crise financière, sociale, politique, et accueille encore un million de réfugiés syriens vivant la plus part dans des conditions difficiles.

L’explosion d’un hangar dans le port de Beyrouth le 4 août 2020 a été un vrai traumatisme pour la population.  Mais malgré toutes ces épreuves le pays résiste et Charbel et sa famille en sont un témoignage tout comme le grand élan de solidarité dont ont fait preuve les libanais après l’explosion.

La création d’un centre d’accueil a été initiée en 2000 par Charbel Sfeir un ami libanais ayant vécu dix ans en France à la communauté de l’Arche  au Moulin de l’Auro à l’Isle sur la Sorgue en tant qu’assistant et éducateur.
Le centre accueille des personnes du Liban, de Syrie et de religions différentes.

Réalisation

Au Liban, un appartement à 30 kms de Beyrouth a été aménagé en 2001 pour constituer un centre d’accueil qui recevait au départ quatre adultes pour des activités occupationnelles de jour. En 2019, ce centre accueille plus de vingt personnes la journée dont quinze y résident également la nuit.
Concrètement, il s’agit de développer des activités adaptées aux possibilités des personnes accueillies dont certaines ont un handicap très lourd.
Une attention particulière est portée sur le développement personnel de chacun : apprentissage de la vie courante, temps de parole, musique, danse, et vie spirituelle.

Une association libanaise a été créée, dans le cadre juridique du pays, son nom est : BAYTOUNA-AL-JADID, qui signifie « Notre Nouvelle Demeure ». Cette association, composée de membres libanais, d’un conseil d’administration constitue donc le support légal du projet, qui peut recevoir les dons de LITANI.
Aujourd’hui Baytouna-Al-Jadid est une structure reconnue par le ministère des affaires sociales libanais. Lorsque des appels d’urgence de personnes lourdement handicapées ont été lancés, l’association a su répondre à ces demandes. Charbel Sfeir dirige ce centre avec l’aide de  Mirna son épouse et de quatre salariés.

En France, LITANI est composée de gens qui soutiennent cette action financièrement. Régulièrement un voyage au Liban est proposé pour découvrir ce beau pays et partager un moment de la vie des personnes handicapées.

Notre projet 2021

La situation économique au Liban est actuellement très difficile et Baytouna traverse une période délicate au niveau financier, comme une grande partie des libanais et des associations caritatives. Le seuil de pauvreté en un an est passé de 30% à plus de 50% de la population libanaise.

Un million de syriens en 2021 vivent encore au Liban pour la plus part dans des conditions très dures: de nombreuses familles vivent sous des tentes alors que l’hiver dans les montagnes et la plaine de la Bekaa à 1000 mètres d’altitude peut être très froid.

Litani souhaite sensibiliser davantage de monde à ces drames humains. Nous voulons mobiliser nos amis, nos relations, pour soutenir davantage financièrement et moralement Baytouna et les personnes qui sont dans des situations désespérées.

Si vous souhaitez vous aussi soutenir l’œuvre de Baytouna Al Jadid, vous pouvez nous faire part d’un don.